La révolution de l’action publique, vue par la FING

La Fondation Internet Nouvelle Génération a animé en 2015 une large réflexion sur les transitions qui traversent notre société (cf le rapport très intéressant http://reseau.fing.org/qntransitions)

Un chapitre est consacré à l’action publique. Ci dessous une synthèse de ce chapitre

L’action publique est à la fois plus attendue que jamais, et plus incertaine que jamais quant à ses missions, ses métiers, ses manières d’agir.

Elle est constamment critiquée pour sa difficulté à produire de la sécurité des services essentiels qui marchent, mais aussi du sens, des valeurs, du lien, des rites, des formes efficaces de délibération ou d’arbitrage : ce qui dessine en creux, une forte demande.

Elle apparaît aussi constamment décalée face à la complexification du réel et celle des sujets, à l’imbrication des temps et des échelles, à l’accélération des cycles : le défi est immense.

Ce défi est d’autant plus difficile à relever que des vagues successives de nouveaux acteurs, appuyés sur de nouveaux outils et de nouvelles manières d’agir, se proposent de prendre en charge certaines de ses missions, des pans de l’intérêt général, les nouveaux services qui remplaceront les anciens…

Le numérique est souvent le levier dont se servent ces nouveaux acteurs.

Les acteurs publics s’en sont eux-mêmes emparés depuis longtemps. Mais tandis que leurs nouveaux concurrents en faisaient un outil de transformation continue, protéiforme, imprévisible, ils s’en sont servis pour optimiser l’existant au prix, souvent, d’une rigidification à contre-courant.

Ces tensions produisent un affaiblissement profond de la « puissance publique » auquel s’ajoute une incertitude presque existentielle. Or notre monde a besoin de ce qu’elle peut apporter : du long terme pour appuyer la réactivité, de la continuité entre échelles, de l’inclusion, des communs pour que la concurrence ne débouche pas toujours sur des monopoles… et parfois, de la force pour faire face aux menaces.

La transition qui attend l’action publique et ceux qui la conduisent peut leur redonner sens et vie, aux prix de transformation profondes. Mais le monde n’attend pas : elle doit s’engager vite, ou bien il pourrait être trop tard.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s