Une gaieté tranquille

La satisfaction intense de la vie ne consiste pas dans des jouissances multiples et accidentelles, car elle n’est pas un accident psychique, elle est un état d’âme : une gaieté tranquille : la tranquillisation de l’excitabilité. La gaieté réside dans la certitude de la force qui a su sublimement maîtriser les excitations passées et qui est sûre de parvenir à maîtriser les excitations futures. L’accalmie des désirs exaltés libère de l’angoisse banale : les soucis. La force d’âme, la gaieté, est le contraire de toute angoisse, de tout relâchement, de toute lâcheté devant la vie : elle est le courage sublime, le seul vrai courage qui ne soit pas vantardise, qui ne soit pas subconsciemment contredit par l’angoisse agressive, masque de la lâcheté vitale. La vraie satisfaction de la vie réside dans l’accumulation d’une provision de joie, seule apte à donner la force d’affronter sans peur les accidents inévitables de la vie, acceptés et donc sublimement maîtrisés d’avance. C’est cette maîtrise sublime qui aidera à trouver le moyen sensé pour changer une situation déplaisante dans la mesure où elle est changeable.

(…)

Tout homme aspire à la joie de la vie et cette aspiration fondamentale de tout son être, cette aspiration plus-que-consciente, surconsciente, est le désir essentiel.

Paul Diel, Psychologie de la motivation

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s