Y a-t-il un lien entre science et démocratie ?

« Au siècle dernier encore, il semblait aller de soi que Science et Démocratie reposaient sur les mêmes valeurs : l’esprit critique, le respect de la vérité des connaissances … Etre un scientifique inventif, c’était contribuer à l’émancipation des esprits sur laquelle pourrait tabler la démocratie. On dissertait même volontiers sur la valeur morale de la science, et l’on prônait, à l’occasion, l’éthique de la connaissance.

Aujourd’hui, ce sont, au contraire, les rapports entre la communauté scientifique et les pouvoirs économiques et financiers qui suscitent la défiance. C’est au nom de la démocratie que l’on demande l’interruption de certaines recherches (OGM, nanotechnologies …).

De Tchernobyl à Fukushima, la physique la plus raffinée a pu se trouver mise en procès ; les scandales sanitaires ont porté le soupçon sur la médecine ; cependant que les généticiens ont suscité l’inquiétude en se proclamant maîtres du processus de reproduction, au détriment si nécessaire, des structures et des valeurs familiales attachées en Occident à l’idée de démocratie depuis le 18ème siècle. »

Argument du colloque « Sciences, Vérité et Démocratie » au centre Georges Canguilhem, le 21/6/2011

http://centrecanguilhem.net/?page_id=929

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s