Pour une philosophie de la vie, de l’advenir et de l’impossible

Résumé en seulement quelques phrases de ce chapitre

 Du réel inatteignable, surgit l’évènement, imprévisible, impossible à penser d’avance, morsure de la réalité. Cette singularité, absolument unique et irrépétable, est la vraie réalité. La science, elle, ne nous permet de penser que les régularités et les généralités. La vie, qui crée, chaque jour du nouveau, n’est donc pas accessible à la science et ne peut être maîtrisée par la technique. Elle est du côté du sensible et non du rationnel, de la création permanente. Pour comprendre ce qui nous tombe dessus ou nous saisit de l’intérieur, et que nous ne pouvons anticiper, il nous faut nous tourner vers les philosophies de l’évènement, de la vie, de l’impossible à prévoir, en marge de la grande tradition de la philosophie de l’ontologie de l’Occident.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s